Monoxyde de carbone 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐍𝐍𝐀Î𝐓𝐑𝐄 𝐂𝐄𝐒 𝐒𝐘𝐌𝐏𝐓Ô𝐌𝐄𝐒 𝐏𝐄𝐔𝐓 𝐒𝐀𝐔𝐕𝐄𝐑 𝐃𝐄𝐒 𝐕𝐈𝐄𝐒

Monoxyde_Affiche__1___1__page-0001.jpg

𝐌𝐨𝐧𝐨𝐱𝐲𝐝𝐞 𝐝𝐞 𝐜𝐚𝐫𝐛𝐨𝐧𝐞

𝐑𝐄𝐂𝐎𝐍𝐍𝐀Î𝐓𝐑𝐄 𝐂𝐄𝐒 𝐒𝐘𝐌𝐏𝐓Ô𝐌𝐄𝐒 𝐏𝐄𝐔𝐓 𝐒𝐀𝐔𝐕𝐄𝐑 𝐃𝐄𝐒 𝐕𝐈𝐄𝐒

Maux de tête, nausées, vertiges…

Le monoxyde de carbone peut être émis par toutes les sources de combustion : chauffage (au bois, au fioul, au charbon, au pétrole), mais aussi cuisinière au gaz, barbecue, brasero ou groupe électrogène. Il est incolore, inodore et non irritant, il ne prévient donc pas de son arrivée. Les seuls signaux d’alerte de l’intoxication sont l’apparition des symptômes. Selon la quantité de CO et la sensibilité des personnes, ces symptômes peuvent varier : Maux de tête, nausées, vomissements, fatigue physique et psychique, vertiges… Dans les cas les plus graves, l’intoxication peut aller jusqu’à la perte de connaissance, le coma, voire le décès.

𝑰𝒍 𝒇𝒂𝒖𝒕 𝒑𝒆𝒏𝒔𝒆𝒓 à 𝒖𝒏𝒆 𝒊𝒏𝒕𝒐𝒙𝒊𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒂𝒖 𝑪𝑶 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒅 :

• Les symptômes apparaissent toujours dans un même lieu

• Ils se répètent aux mêmes heures de la journée

• Plusieurs personnes vivant ou cohabitant dans un même lieu présentent certains signes décrits ci-dessus.

𝑷𝒐𝒖𝒓 é𝒗𝒊𝒕𝒆𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒊𝒏𝒕𝒐𝒙𝒊𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 :

• Faites vérifier vos installations de chauffage au moins une fois par an par un professionnel.

• Veillez à ce que le conduit de fumée fasse l’objet d’un ramonage mécanique.

• Ne bouchez jamais vos aérations et aérez régulièrement votre logement, même en hiver.

• Les chauffages d’appoint (gaz ou pétrole) ne doivent pas être utilisés plus de 2h consécutives.

Publié le 26 octobre 2022