Plan de Circulation Douce

En octobre 2015 Noisy-le-Roi est devenue une « ville 30 ». Progressivement des aménagements, visant à réduire la vitesse des véhicules ont été réalisés. Un Plan Pluriel Annuel d’Investissement de voirie a été adopté pour un montant de plus de 2,5 millions d’euros sur 6 ans s’ajoutant aux travaux annuels de réfection de voirie. En quelques années, nous avons vu la vitesse en ville se réduire pour baisser de plus de 5 km/heure en moyenne.

Le Pont des Princes a longtemps constitué un « verrou » pour la circulation des vélos et la passerelle installée il y a un an a été « la première pierre » du projet de circulation douce dont la réalisation s’étalera sur 4 années. Le principe général de ce projet est de favoriser la création de pistes cyclables en site propre, tant que cela est possible, afin de favoriser l’usage du vélo.

La trame principale du schéma cyclable est constituée de deux itinéraires Est-Ouest et Nord -Sud avec une connexion au niveau de la traversée des voies ferrées, par la passerelle. Le premier axe traité entre 2021 et 2024 sera le tracé Est Ouest qui permettra de sécuriser la liaison ente le collège et les différents quartiers de la ville. Ces axes seront complétés par des axes secondaires afin de mailler au mieux possible le réseau de voirie de notre commune. L’objectif est également de pouvoir rejoindre les réseaux de voies douces existants vers Le Chesnay ou Saint-Nom-la-Bretèche, sur les pistes aménagées à l’occasion de la réalisation de la déviation de Saint-Nom. De la même façon, la ville de Noisy-le-Roi travaille avec Bailly afin d’améliorer la jonction vers la Ferme de Gally et le Château. Et enfin, à terme rejoindre la Plaine de Versailles depuis la Forêt de Marly en passant par la Ville.

 L’objectif  du projet : permettre la liaison entre les différents quartiers d’habitation et les équipements sportifs  et culturels,   le collège  
 et la nouvelle infrastructure de transport que constitue le Tram 13 Express. 

Quelques chiffres

D’un point de vue financier, la commune saisit les opportunités qui lui sont proposées par les financeurs que sont l’État, la Région et le Département. Ainsi, la passerelle dont le coût s’est élevé à 550 000 euros a été financée à plus de 80 % par des subventions d’investissement. De la même façon, la ville a de nouveau été retenue dans le cadre d’un deuxième appel à projet relatif à son plan pluriannuel de circulation douce pour un montant de 1,7 millions d’euros sur 4 ans. Ainsi l’État finance à 40 % ce projet dont une part dans le cadre du plan de relance. Les réponses de la Région pour 25 % et celle du Département pour 15 % sont encore attendues. Enfin, la municipalité tient à ce que cette réalisation se fasse en préservant l’offre de stationnement.

Il est important que ce projet qui concerne chacun soit partagé avec tous. Des réunions de présentation et de concertation ont déjà eu lieu avec les copropriétés et avec les commerçants. Elles ont déjà permis d’amender et d’enrichir le projet. Ces temps d’échange seront complétés par des balades urbaines sur le terrain si la situation sanitaire le permet.

Le mardi 16 mars 2021, le Préfet de Région, Marc Guillaume s’est rendu à Noisy-le-Roi afin d’observer sur le terrain la mise en œuvre concrète de ce projet soutenu par l’État. L’occasion de féliciter la commune pour la qualité du dossier présenté et accepté. Lors d’un prochain appel à projet, il a été décidé conjointement avec la ville de Rennemoulin de relan-cer un projet de circulation douce reliant les deux communes le long de la route départementale. Faciliter et sécuriser les trajets des habitants à pied et en vélo tout en agissant pour des mobi-lités décarbonées tel est l’enga-gement de la municipalité pour les années à venir.